Suite à un droit de retrait émis par les agents de la distribution du bureau de Lionel Terray, le Directeur d’établissement a exceptionnellement convoqué un Chsct. Un droit d’alerte sur l’établissement de Grand Grenoble a été émis suite à l’inquiétude des agents de Lionel Terray de sortir en tournée alors que l’épidémie de COVID-19 ne cesse de proliférer sur les lieux où ils doivent se rendre. Ils se sentent physiquement menacés et mis en danger et estiment également mettre la population extérieure en danger. Grâce à cela, des mesures ont été prises et l'organisation du travail a été adaptée. Même si pour Sud cela n'est pas suffisant, on s'aperçoit que des résultats sont obtenus quand le collectif se met en branle.

coronavirusKitSurvieFacteur 52cc9Ils craignent désormais pour leur intégrité physique et morale et constatent une défectuosité dans les systèmes de protection et dispositifs de prévention de La Poste. Les agents ont un motif raisonnable de penser que cette situation de travail présente un danger grave et imminent pour leur vie, leur santé et leurs conditions de travail. Les mesures, consignes et moyens de protection qu’ils ont reçus ne sont pas à la hauteur de la situation et des conditions actuelles. L’entreprise n’a pas mis en œuvre l’ensemble des mesures prévues par le code du travail et par les recommandations nationales et ne subvient pas à son obligation d’assurer la sécurité et de protéger la santé de ses travailleurs.

Le but de la séance était de définir des conditions pour que les agents se sentent en sécurité tout en effectuant leur mission de service public.

Pour le directeur d’établissement les inquiétudes et attentes auraient dû s’exprimer d’une manière différente et répète que le droit de retrait sera contesté par La Poste. Pour Sud ce droit de retrait est légitime et si La Poste veut le contester, qu’elle saisisse le tribunal.

Photo : Kit de survie du facteur

 

Les avancées obtenues et les mesures prises : 

  • Décalage de la prise de service de la distribution en tournées paires et impaires ou adaptations identiques pour les autres services
  • Ecarter la publicité du courrier traité (MD7)
  • Extension de la prestation de ménage
  • Fourniture massive de bouteilles d’eau en attendant la dotation de gel (des gourdes, kleenex, savon et sac poubelle déjà fournis)
  • Remise en place du fini-parti, arrêt de la pause méridienne (établi à la séance de la veille pour tous les sites de l’établissement)
  • Equipement de thermomètres pour contrôler les personnes fiévreuses
  • Signaler systématiquement le personnel fragile au niveau médical

 

Sud demande la tenue d’un autre CHSCT extraordinaire pour établir des mesures de prévention sur l’ensemble des sites de Grand Grenoble.

En cas de volonté d’exercer votre droit de retrait, n’hésitez pas à nous contacter.

0
0
0
s2sdefault