Cela préfigure un plan de casse social !

Communiqué de presse Fédération Sud PTT, Juillet 2022

La direction de l’entreprise vient d’annoncer ce que sera sa future gamme à compter du 1er janvier 2023.

Il en ressort clairement la décision de supprimer le J+1 « papier », remplacé par une e-lettre hybride. Le J+2, la lettre verte créée en 2011, a lentement mais sûrement phagocyté le J+1.

Place maintenant au J+3 ! L’écologie étant appelée en renfort pour justifier ce projet d’ampleur, rappelons les suppressions successives des TGV postaux et la fermeture pour début 2023 du centre de Bonneuil PFL. Ce centre devait être à l’origine la vitrine écologique du groupe en tant que hub multimodal accueillant fluvial, ferroviaire et routier. Notre fédération a toujours milité pour renforcer le trafic ferroviaire, aujourd’hui basculé massivement vers le camion !

Les usagers, oubliés de ce projet

La communication de la Poste dit tout des raisons de cette nouvelle gamme : « En recentrant les solutions d’envois autour du délai J+3, qui répond à la majorité des attentes, La Poste va pouvoir optimiser son réseau de traitement ainsi que son réseau de transport grâce à la « détente » de la chaîne logistique. Ces économies sont indispensables pour maintenir le service universel postal auquel les Français sont très attachés. »

Passons sur les attentes des usagers puisqu’on a vu comment la Poste a délibérément saccagé le J+1 à l’apparition de la lettre verte en 2011. L’ARCEP avait elle-même dénoncé le retrait des automates et des DAB du timbre prioritaire, des remises supérieures en pourcentage aux débitants de tabac et autres revendeurs à celles du timbre «rouge», «l’absence organisée» aux guichets du même timbre prioritaire.

Une offensive contre les postier·es

Pour le personnel du réseau de traitement et de la distribution, la « détente » va occasionner des réorganisations, des modifications d’horaires et des suppressions d’emplois en masse.

Pour ne prendre que l’exemple des Pics et du réseau transport (près de 11000 agents), la « tente de la chaîne logistique » pourrait aboutir à des fermetures des centres aux alentours de 20 heures, voire encore plus tôt. A la distribution, le passage au samedi sur deux il y a quelques mois a déjà bien dégradé les conditions de travail. Nul doute que la direction de l’entreprise va utiliser cette « nouvelle gamme » pour rationaliser l’outil de production.
Ironie de l’histoire, une réunion réunissant direction et syndicats est prévue de longue date sur ce sujet mardi 26 juillet. Le document préparatoire envoyé il y a plusieurs jours ne donnait même pas le détail de cette nouvelle gamme présentée au coeur de l’été. Les méthodes ne changent décidément pas !


La fédération SUD PTT a immédiatement demandé le gel de toutes les réorganisations engagées.
La fédération SUD-PTT appelle le personnel à se mettre en état d’alerte pour préserver ses conditions de travail et ses horaires face à ce qui ressemble à un vaste plan social !


La Fédération Sud PTT lance une pétition en ligne pour sauver le timbre rouge, supprimé l'an prochain.

Perdre le timbre rouge, c'est perdre des dizaines de milliers d'emplois de facteurs, voici la pétition lancée le mercredi 14 septembre :

https://chng.it/kS4VHgBMwj


TractGammecourrier 6efc2