sud ptt3873pASSsECURITAIRE 3877f

Tract unitaire 3 septembre 2021

Non au Passe Sécuritaire, non au Passe licenciement

« Le passe sanitaire » nous entraîne vers une société de surveillance et de contrôle qui menace nos libertés et le droit du travail. Comme l’état d’urgence sanitaire, le passe sanitaire pourrait s’inscrire dans la durée et se muer en carte d’identité biométrique. De lois sur la sécurité intérieure en renouvellement de l’état d’urgence, avec ces prétendues mesures sécuritaires le gouvernement Macron poursuit sa dérive autoritaire... au détriment de nos droits et de nos libertés.

Dans de nombreux secteurs les salarié.es, les syndicats s’organisent contre les menaces de licenciement, de sanctions pour les non vacciné.es, et pour ne pas devenir des contrôleur.euses de passe sanitaires.

A Grenoble les bibliothécaires de la ville ont entamé une grève reconductible contre les contrôles du passe sanitaire et pour l’accessibilité des plus précaires à leurs services. Elles, ils montrent la nécessité de la grève dans toutes les entreprises pour lutter contre le passe sanitaire. La grève interprofessionnelle du 5 octobre sera une nouvelle étape de la mobilisation contre la politique autoritaire et antisociale de Macron.

 

Nos revendications :

- Retrait du Passe sanitaire, mesure autoritaire et liberticide.

- Levée des brevets sur la santé et accès pour tous.tes aux vaccins pour tous les pays.

- Refus de transformer les salarié.es en contrôleur.euses assumant des tâches de police.

- Non à la ségrégation mise en place contre les non vacciné.es.

- Interdiction des licenciements sanitaires.

- Gratuité des tests.

- Mise en place d'une politique sanitaire ambitieuse avec un investissement massif public dans la santé et l'éducation.

- Favoriser l'accès à l'information et au vaccin sur le temps de travail (octroi de congés exceptionnels, multiplication des centres de vaccination...)

- Le retrait de la réforme de l'Unedic, du projet de réforme des retraites et des lois sécuritaires.

C’est sur ces bases, que nous appellerons à manifester.

Les trusts pharmaceutiques font des profits colossaux. Nous réaffirmons la revendication de la nationalisation de ces multinationales, pas de profit sur la pandémie, pas de profit sur la santé Ne laissons pas le champ libre à l’extrême droite qui n’a pas sa place dans nos mobilisations, tout comme le gouvernement, ce sont des ennemis de nos libertés, de nos droits. Oui à la solidarité, aux services publics, oui à la sécurité sociale, pour tous et toutes.

Nous appelons tous ceux et toutes celles qui se reconnaissent dans ces orientations à se réunir en cortège dans les manifestations du samedi pour faire entendre les revendications du mouvement social isérois

Pré-rendez-vous le samedi 13h30 square docteur Martin Manifestation 14h place de Verdun

Premiers signataires : ATTAC, MNL, AFAR, Sud Santé Sociaux, Solidaires étudiant.e.s, Sud Ptt, Solidaires Transport Inter Urbain, Sud CT, Sud éducation, NPA, PG, FI


SUD PTT Isère-Savoie 29/07/2021

« Le pass sanitaire » nous entraîne vers une société de surveillance et de contrôle qui menace notre société et le droit du travail. Comme l’état d’urgence sanitaire, le pass sanitaire pourrait s’inscrire dans la durée et se muer en carte d’identité biométrique. De lois sur la sécurité intérieure en renouvellement de l’état d’urgence, les prétendues mesures sécuritaires le gouvernement Macron poursuit sa dérive autoritaire... au détriment de nos droits et de nos libertés.

Un Gouvernement illégitime

La gestion gouvernementale de cette pandémie c’est de l’amateurisme, et des mensonges éhontés ; pas de masques puis obligation du masque sous peine de répression, confinements faute d’industries capables de produire les outils de protections sanitaires, couvre-feux sauf pour Roland-Garros, les enfants à l’école seraient porteurs du virus puis en fait non, jusqu’au vaccin AstraZeneca prodigué aux personnes âgés pour finalement s’avérer « inefficace » selon le laboratoire lui-même. Pas grave, le tiers-monde s’en contentera... 

Un Pass Sanitaire Antisocial !!

Sud Ptt se positionne contre le Pass sanitaire. Le Pass sanitaire se construit contre les travailleuses et les travailleurs, surtout ceux et celles qui étaient premier-ère-s de corvées, travaillant sans aucune protection lors de la première vague et qui seront cette fois-ci les premier-ère-s sanctionné-e-s ! Ce n’est pas acceptable !

Et pendant que ces décisions heurtent et divisent la population, de graves attaques contre les droits sociaux sont annoncées. Autoritarisme et casse sociale vont de pair... Emmanuel Macron confirmant, entre-autres, sa volonté de reporter l’âge légal de départ en retraite et la fin de tous les régimes spéciaux. Alors que le patrimoine cumulé des 500 plus grandes fortunes de France a augmenté de 30% en 2020, le gouvernement ne revient pas sur toutes ses largesses et veut faire payer la crise aux salarié-e-s. C’est aux riches de payer la crise !!! 

Un Pass Sanitaire Discriminatoire !!

La Défenseure des droits alerte sur les risques de discrimination qui pèsent sur les salarié.es:

« Les mesures prévues par le projet de loi ont pour conséquence d’opérer in fine une distinction entre les travailleurs détenteurs de l’un des trois documents demandés et les autres. » Elle pointe également le fait que « les personnes en situation de pauvreté pourraient être doublement victimes ». En effet, « la carte des plus faibles taux de vaccinations recoupe celle de la pauvreté, de la fracture numérique, de l’accès aux services publics. Les nouvelles mesures comportent ainsi le risque d’être à la fois plus dures pour les publics précaires et d’engendrer ou accroître de nouvelles inégalités. »

Ce virus tue, les plus fragiles et les plus précaires, en particulier dans les pays les plus pauvres.

La vaccination générale à l’échelle mondiale est le meilleur moyen de stopper la pandémie. C’est bien la levée des brevets et des politiques sanitaires ambitieuses en moyens humains et matériels qui vaincront cette pandémie.

Sud Ptt appelle les travailleuses et les travailleurs à ne pas se transformer en supplétif de la police, il faut refuser les contrôles sur les pass sanitaire.

Nous utiliserons les instances représentatives du personnel, les recours juridiques et la grève contre toutes les atteintes disciplinaires ou chantages à l’emploi ! 

Sud Ptt revendique :

● Le retrait immediat du Pass sanitaire, mesure liberticide et non nécessaire contre la propagation du COVID-19
● La mise en place de congés rémunérés pour les jours de vaccination et en cas d’effets secondaires suite à l’injection
● L’ouverture de centres de vaccinations dans les lieux où le taux de vaccination est faible (rappelons que les moins vacciné-e-s sont les populations les plus précaires)
● La levée des brevets et le partage des process de production des vaccins, pour être disponibles dans tous les pays.
● Le maintien de la gratuité des tests PCR
● Retrait de la loi sécurité globale et séparatisme
● Arrêt des attaques contre nos retraites et contre l’assurance chômage
● Des investissements massifs dans les services publics, en particulier la santé et l’éducation

C’est sur ces bases, que nous appellerons à manifester.

Nous réaffirmons aussi que l’extrême droite n’a pas sa place dans nos mobilisations, tout comme le gouvernement se sont des ennemis de nos libertés. Nous sommes un seul peuple quelles que soit nos origines.

Le mouvement social Isérois doit mettre toutes ses forces pour préparer la rentrée sociale car pour gagner contre Macron les manifestations ne suffiront pas. C’est pourquoi Sud Ptt propose une rencontre unitaire et intersyndicale lors de la dernière semaine d’août. C’est l’organisation d’une grève générale qui doit être à l’ordre du jour à la rentrée.

L’urgence c’est une rupture sociale et écologique !

Pas la surveillance générale !

0
0
0
s2sdefault