Index de l'article

Une lutte exemplaire pour le maintien de l’emploi et de la présence Postale

Après 24 jours d’un conflit très dur, les Guichetier(e)s des secteurs de Pontcharra et Domène ont obtenu le maintien des horaires d’ouverture de Goncelin et d’Allevard en particulier l’ouverture du mercredi matin et du samedi matin. Ils ont également obtenu le maintien des conseillers bancaires dans ces bureaux. Le projet initial de la Poste était de les délocaliser au Touvet. Cette lutte a permis de pérenniser ces 2 bureaux de Poste et c’est la tête haute que l’ensemble des grévistes du Grésivaudan a repris le travail.

Tract victoire grésivaudan Dessin cc9e1A Froges la grève a permis que la direction de la Poste remette du conseil bancaire. Nous pensons qu’une porte a été ouverte et que maintenant un autre combat doit se mener dans les semaines à venir avec les élu(e)s et les usager(e)s afin d’obtenir que Froges redevienne un bureau de poste de plein exercice, avec un guichet ouvert à plein temps. Cela permettrait de redonner une présence postale acceptable pour la population de ce secteur.

Pendant près de 3 semaines la directrice régionale de la Poste a refusé toute négociation avec les grévistes. Elle porte l’entière responsabilité de la durée inédite de ce conflit. A force de détermination, les grévistes ont obtenu de pouvoir négocier avec son adjoint, en demandant qu’elle ne fasse plus partie des négociations, et à partir de là, en quelques jours la situation s’est débloquée; un protocole d’accord a été signé.

C’est une grande victoire pour le maintien de la présence postale dans le Grésivaudan. Par leur détermination, les grévistes ont fini par gagner

Le 26 Janvier, la grève a été massive sur les bureaux de Grenoble, les réorganisations de Grenoble ont été repoussées de 2 mois. Si La Poste a reculé si rapidement c’est qu’elle avait peur d’une généralisation de la grève. Les réorganisations ne pourront plus se faire en force si le personnel se mobilise avec la population et les élu(e)s.

La direction, relayée par la CFDT a fait courir le bruit, dans les bureaux, pendant le conflit, que «cette grève ne servait à rien, qu’elle était politique, et que les grévistes étaient isolés». Honte à eux !

Les grévistes ont eu le soutien de beaucoup de leurs collègues partout en Isère mais aussi dans toute la France, ils ont eu le soutien des usagers qui ont signé massivement la pétition demandant le maintien des bureaux de Poste, ils ont eu le soutien de la CGT et de FO, des élu(e)s du Grésivaudan, ainsi que de nombreux membres de partis politiques, du Sénateur de l’Isère Guillaume Gontard, des gilets jaunes de Crolles.

La caisse de grève, avec de très nombreux dons provenant de toute la France, leur a permis de tenir dans la durée, ils ont obtenu le paiement d’une partie des jours de grève par La Poste.

Pour SUD PTT, défendre la Présence postale c’est défendre l’emploi et les conditions de travail de l’ensemble du personnel travaillant dans ces bureaux, et bien évidemment c’est avant tout du syndicalisme !

Comment concevoir qu’en pleine pandémie, la direction de la Poste continue à faire des réorganisations avec son lot de suppressions d’emplois, de fermetures de bureaux ou de suppressions de tournées de facteurs ?

L’ensemble du personnel est épuisé par les conditions de travail qui se sont dégradées avec cette pandémie, qui les oblige à travailler avec un masque et à respecter sans arrêt les gestes barrières

La population qui se voit limitée dans ses déplacements et dans ses libertés a avant tout besoin de lien social et de proximité.

Aujourd’hui, au delà de nos divergences, l’ensemble des organisations syndicales présentes à la Poste doivent demander immédiatement un moratoire sur les réorganisations en cours tant que la pandémie du Covid 19 durera !

Le tract en PDF


Articles de presse

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/entre-isere-et-savoie-les-postiers-du-gresivaudan-arretent-leur-greve-de-24-jours-1943428.html

Le Dauphiné libéré 05/02/2021


COMMUNIQUE DE PRESSE : A Grenoble, le 04 février 2021

victoire f2d95Après 24 jours d’un conflit très dur, les guichetier(e)s des secteurs de Pontcharra et Domène ont réussi à obtenir le maintien ​des horaires d’ouverture de Goncelin et d’Allevard en particulier l’ouverture du samedi matin et du mercredi matin qui sont les jours les plus importants pour les usager(e)s de ces communes. Ils ont également obtenu que les conseiller(e)s financier(e)s restent présent(e)s dans ces bureaux.

Ils ont obtenu que la direction de La Poste remette du conseil bancaire au bureau de poste de Froges, tenu actuellement par un facteur guichetier. Nous pensons qu’une porte a été ouverte et que maintenant un autre combat doit se mener dans les semaines à venir avec les élu(e)s et les usager(e)s afin d’obtenir que Froges redevienne un bureau de poste de plein exercice, avec un guichet ouvert à plein temps.

Cela permettrait de redonner une présence postale acceptable pour la population de ce secteur, puisque le bureau de poste de Brignoud, commune voisine, a été fermé le 30 octobre dernier, en plein confinement, de façon brutale, sans aucune concertation. Le Maire de Brignoud n’ayant malheureusement pas mené la bataille pour garder son bureau de poste ouvert.

Pendant plus de 3 semaines, la directrice régionale de La Poste a refusé toute négociation avec les grévistes, les élu(e)s et les usager(e)s​. Elle porte l’entière responsabilité de la durée inédite de ce conflit. A force de détermination​, d’actions et de cohésion, les grévistes ont obtenu de pouvoir négocier avec son adjoint, en demandant qu’elle ne fasse plus partie des négociations, et à partir de là, en quelques jours la situation s’est débloquée ; un protocole d’accord a été signé.

C’est une grande victoire pour le maintien de la présence postale dans le Grésivaudan. Par leur détermination, les grévistes ont fini par gagner​. L’appui dans cette lutte des usagers et d’une partie des élus a été déterminant.

Les grévistes et le syndicat SUDPTT et Solidaires remercient les usager(e)s (plus de 2500 signatures de pétitions en quelques semaines), Les syndicats CGT, UL CGT GRESIVAUDAN et FOPTT, ainsi que toutes celles et ceux membres de partis politiques, ou élu(e)s du Grésivaudan, le sénateur de l’Isère, Guillaume Gontard, les gilets jaunes de Crolles, les collègues postier(e)s qui nous ont apporté leur soutien dans notre lutte.

Cette victoire appelle d’autres mobilisations pour le maintien d’un service public postal de qualité sur tous les territoires.


Pour que la lutte puisse continuer, les grévistes ont besoin de votre soutien que vous pouvez apporter en signant la pétition en ligne, et en apportant un soutien financier sur la caisse de soutien en ligne, ou par chèque au syndicat en mettant la mention soutien postiers Grésivaudan au dos.

24Janvier2021 6b48c

Les Guichetières et les guichetiers du Grésivaudan sont en grève et en lutte contre les fermetures de bureaux, les réductions d'horaires et les suppressions d'emplois

 

POUR UN SERVICE PUBLIC DE PROXIMITE

SOUTENEZ LEUR COMBAT !

Pétition en ligne

https://www.change.org/p/bruno-le-maire-le-maintien-de-la-pr%C3%A9sence-postale-dans-le-gr%C3%A9sivaudan?recruiter=227698741&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive&utm_term=cf1d1d5eed294c1c8ed7aa09d716ebc6&recruited_by_id=2fabb2c0-b03e-11e4-ac42-27aaa1a02d6e


Caisse de solidarité

www.okpal.com/solidarite-postieres-et-postiers-en-lutte-du-gresivaudan/

0
0
0
s2sdefault